À l'affiche

Mémoire des Equipages

11/06/2016

1/2
Please reload

Posts récents
Please reload

AVA, antispécisme : amour des animaux, haine de l’autre, sectarisme politique ?

19/07/2018

 

Après une saison pour le moins agitée dans d’autres régions, l’Équipage a fait l’objet d’une attention particulière des militants de AVA au regard notamment de commentaires outranciers sur un article d’une presse locale portant sur notre cinquantenaire.

Nous aurions pu en rester là, mais voilà, paraphrasant Cyrano, comment abdiquer l’honneur d’être une cible ?  

 

À vrai dire, nous l’attendions, pour ne pas dire plus…

 

L’occasion était trop belle pour la laisser s’enfuir. Certes le fil blanc en était visible, mais les pièges les plus simples ne sont-ils pas les plus efficaces ?

Le résultat est éloquent, les masques tombent, le voile se dissipe, ne laissant plus guère de doute sur les intentions cachées de ces militants peu enclins à la démocratie, la tolérance voire même à la tempérance…

Tout à l’opposé de ce qu’ils veulent faire accroire dans une communication fallacieuse visant à la manipulation d’une démocratie qu’ils croient crédule.

C’est bien connu, connaître l’art d’impressionner les foules, c’est connaître l’art de manipuler les peuples, telle est bien la triste réalité.

Car enfin, après s’en être pris à une petite fête populaire, à un modeste cirque de pays dont l’action principale est l’animation d’ateliers pédagogiques dans les écoles primaires, les voilà qui s’attaquent désormais aux anniversaires.

Certes, notre association revêt peu d’égard à leurs yeux, mais bon, ne s’agit-il pas d’un anniversaire ? Qu’il soit de famille, d’entreprise, ou national, il n’en reste pas moins un moment festif et populaire qui se respecte. Chez ces gens-là, on ne fête sans doute Noël ou Pâques que si l’on est croyant, ou révolutionnaire pour le 14 juillet …

Regardons de plus près ce pamphlet :

Après les fêtes populaires, ils s’en prennent tout d’abord à la dimension travail, pour lequel ils n’ont visiblement que peu de goût. On n’attaque pas la valeur travail, on la respecte, à moins peut-être de ne pas savoir ce que c’est, ou ne pas en avoir besoin, tel est peut-être le cas ?

Puis les hommages en or pour ce travail sont à leurs tours bafoués, sans doute considèrent-ils que cet acquis populaire de 1948 soit trop républicain à leur goût ?

Ou plus certainement que le travail est synonyme de soumission et non d’épanouissement, c’est sans doute pour cela que tant de gens en cherchent, c’est bien connu !

De soumission à insoumis il n’y a qu’un pas, vite franchi par les propos visant un élu de la république. On comprend rapidement que ce Député, Vice-Président de l’Assemblée Nationale, (et non pas ancien, comme indument mentionné) n’est pas de leur crédo … Cela étant, il me semble que s’il est élu, c’est qu’il a obtenu la majorité des suffrages. À défaut de respecter les lois, ces gens-là ne respecteraient-ils pas la démocratie ?

N’hésitant pas au mélange des genres, l’évocation du débat sur le mariage pour tous peut à juste titre paraître surprenant. Chacun jugera de la pertinence de cet argument inopportun, qui ne trompe personne sur les motivations de cette minorité.

Ils n’en connaissent pas plus sur la sociologie d’un équipage que sur la ruralité ou la biodiversité. À les lire, nous sommes plus dans une lutte des classes surannée que dans la défense des animaux. Sur leurs affiches, il semble même que nous ayons tous été anoblis, oubliant à dessin les acquis populaires de la Révolution Française, notamment les droits de chasse.

Même Georges Marchais, que personne ne peut honnêtement qualifier de thuriféraire des grandes fortunes, considérait la vénerie comme une exemple de mixité sociale. Thèse d'ailleurs largement étayée par les sociologues.

Les propos sont révélateurs, et voudraient faire croire que la chasse est une affaire de classe alors que la réalité est tout autre, c'est une activité largement pratiquée par toute les catégories sociales. Le succès populaires des fêtes de chasse en est un brillant exemple.

Nous sommes donc dans le mépris de classe qui vise à stigmatiser des groupe sociaux, il s'agit même d'une insulte au plus modeste, ou pire aux trans-classes, ceux qui ont oser réussir par leur travail et qui seraient devenus des indésirables.         

C’est une sagesse que de savoir se taire quand on n’a rien à dire, ils n’ont rien à dire mais ils veulent que cela se sache en se sentant obligés de faire semblant !

Car, en effet, leur article évoque bien peu les animaux, si ce n’est un chiffre portant sur une période de 50 ans, très discret, presqu'en filigrane, ce qui le relativise d’autant. En oubliant au passage qu’il relève d’un plan de chasse préfectoral, donc du droit, n’en représentant en réalité qu’une part infime des prélèvements, mais bon !    

Le constat est sans appel !

Reléguant la cause animale, ces extrémistes n’aiment pas les fêtes populaires, les anniversaires, les valeurs du travail, le mérite, les honneurs, la démocratie, le droit, ce que nous mangeons …

Tout ce qui représente nos valeurs et nos modes de vie, alors que reste-t-il ?

 

Ah oui ! j’oubliais un autre pilier, la religion, mais n’ont-ils pas promis de s’en prendre aux messes de St Hubert. S’en prendre à un Saint ou à un office religieux, n’est-ce pas s’en prendre à la religion ?

Le prosélytisme teinté d’identité politique, appuyé par des médias complaisants n’est pas loin, voire dominant…

On peut se demander ce qui les anime le plus, l’amour des animaux, la haine de l’autre ou le sectarisme politique !

À les lire, n’est-on pas en droit de se poser cette question ?

 

La boucle est bouclée, au fur et à mesure de son évolution, ce mouvement s'est fait dogme, catéchisme, inquisition. Il a alimenté sans cesse un nouveau bréviaire. Les récentes attaques montrent que la

philosophie du mouvement porte bien en elle des germes de radicalisation.

 

On commence par détruire les traditions, puis on brûle les livres et on finit par asservir les peuples !

On peut se demander comment un choix personnel, qui se voulait louable, peut se transformer en atteinte aux libertés individuelles…

 

                                                                                                                 BJ

Please reload

Equipage de la Hardouinais