L'envers du décor ...

 

Nul ne peut nier l'impact et le rôle social porteur de valeurs et de savoirs, que réprésente un Equipage de Grande Vènerie sur son lieu de cantonnement où lors de ses déplacements en forêt!

D'aucuns disent qu'un équipage est une grande famille. Mais nous savons tous que les réunions de famille rélèvent souvent de l'obligation, "on choisit ses amis, pas sa famille". Nous n'avons pas l'obligation de venir à la chasse. Je pencherai plutôt pour une communauté, non pas d'intérêt, mais de passion. Certains sociologues parlent même de communion pour ce qui est d'un rituel historique qui touche au sacré, et qui parvient à dénier les clivages sociaux, un terrain sur lequel je ne m'aventurerais pas ... 

Le sociologue américain Charles H Cooley évoque " la cohésion du groupe primaire", où chacun a un rôle, un travail d'équipe, où seul le collectif fait front et gagne. 

En préambule, je souhaiterai  citer un homme politique que l'on n'attendait pas dans ce registre,  à une époque où la vènerie était très attaquée, Georges Marchais prenant sa défense rappelle alors que " la chasse à courre dans certaines régions relève de la tradition " et qu'elle est " le vecteur d'une certaine culture qui se perpétue depuis des centaines d'années. Elle fait l'objet de fêtes et de rassemblements populaires, et à ce titre dépasse la seule pratique de la chasse. En toute conscience, peut-on interdire cela ? ", interrogeait le député du Val-de-Marne.        

Compte rendu d'après chasse.

Qui peut prétendre connaître tout le monde dans la sphère de l'équipage, si ce n'est peut-être le Maître d'Equipage, le Master et le Piqueux. Certaines chasses ou dîners rassemblent plus de 200 personnes, les portes ouvertes au chenil plus de 2 000 ... 

Il est donc illusoire de connaître l'action des uns et des autres, dont tout le monde se doute mais dont on parle bien peu.

L'ensemble repose sur une grande complicité, le discret don de son temps ou plutôt du "don de soi" qui permet à l'aventure de continuer. Chacun se reconnaîtra ...

Mais il faut être conscient qu' un équipage de Grande Vénerie englobe sous le même ciel des réalités sociologiques bien différentes, dont la participation dépasse le cadre de la chasse. Cela prend une forme pécuniaire ou celle du bénévolat, bien souvent les deux, sans oublier la contribution des riverains. Chacun sous une forme ou une autre est mis à l'épreuve !

1/37
1/37
IMG_9402
IMG_9396
IMG_9403
IMG_9382
IMG_9386
IMG_9376
IMG_9409
IMG_9405
IMG_9397
IMG_9413
IMG_9410
IMG_9400
IMG_9398
IMG_9394
IMG_9408
IMG_9422
IMG_9439
IMG_9411
IMG_9407
IMG_9416
IMG_9417
IMG_9426
IMG_9418
IMG_9433
IMG_9432
IMG_9448
IMG_9446
IMG_9444
IMG_9449
Le traditionnel cochon grillé de printemps ...
En pot-pourri !!!
Une curée
La relève!
L'équipage de la Hardouinais est une belle entreprise qui produit un magnifique spectacle.
Comme déja évoqué, pour le produire, il faut toute une organisation, les artistes dont nous avons déja parlé,  les producteurs et financiers clairement identifiés, les artisans du spectacle moins connus, et un public...

Tous ceux qu'on ne nomme pas, qui ne sont pas forcément sur la scène sont essentiels au bon fonctionnement de la mécanique et rien, ou bien moins, ne serait possible sans eux  ...

Les organisations sociales qui revêtent une telle intensité sont rares!

 

A tous, "Merci pour ces moments..."

                                                                                                                                                                        BJ

Equipage de la Hardouinais